• Amandine Beroudiaux

Comment (bien) choisir son shampoing ?

Mis à jour : mai 29


Il existe une multitude de shampoings pour tous les types de cheveux, et ce n'est pas toujours évident de faire le bon choix. Cet article a pour but de vous guider dans vos recherches !


Les 2 substances à éviter ABSOLUMENT :

- Les sulfates - Les silicones




Les sulfates c'est quoi ?

Les sulfates sont des tensioactifs (principe actif qui disperse les corps gras dans l'eau) puissants et dangereux, largement utilisés car ce sont des agents moussants particulièrement efficaces.

Les sulfates sont des composés puissants, qui ont longtemps été utilisés dans les produits de nettoyage industriel et qui le sont toujours : les mécaniciens les utilisent pour nettoyer les moteurs de voiture. Et nous, on s'en barbouille le corps et les cheveux Le plus dangereux des sulfates et le Sodium Laureth Sulfate (SLS). Le Sodium Laureth Sulfate: Sodium Laureth Sulfate ; Sodium Lauryl Sulfate ; Laurylsulfate de Sodium

Ce composant envahit littéralement les produits cosmétiques, ainsi que les shampoings. Son utilisation fréquente élimine la barrière naturelle de protection de la peau (le film hydro-lipidique : mélange de sueur et de sébum) et l'expose aux maladies.

Utilisé dans les shampoings, il fragilise le cuir chevelu, l'agresse et l'assèche favorisant ainsi la formation des pellicules, provoquant des irritations, des démangeaisons. Cette agression du cuir chevelu oblige ce dernier à se défendre en produisant plus de sébum, et donc créé des problèmes de cheveux gras ou regraissant vite. Le SLS peut même entraîner une perte de cheveux, le comble pour un shampoing...

Malheureusement, le Sodium Laureth Sulfate (SLS) est également absorbé par l'organisme et agit alors comme un perturbateur endocrinien (agent qui dérègle le système hormonal) dont les conséquences peuvent être lourdes : syndrome prémenstruel et symptômes de la ménopause précoce, baisse de la fertilité masculine, cancers féminins, dont le cancer du sein. Pire encore, la peau n’arrive plus à filtrer les autres produits toxiques et ceux-ci arrivent à passer à travers la barrière cutanée pour envahir et contaminer l’organisme. Des études ont prouvé que le SLS peut devenir cancérigène et qu’il ralentit le fonctionnement de l’organisme.

L'utilisation de laureth sulfate de sodium est particulièrement déconseillée chez les enfants. En effet, son application cutanée peut affecter le développement des yeux avec des dommages irréversibles.

Il a été démontré que les personnes utilisant des shampoings et/ou des gels douche contenant des SLS avaient nettement plus de problèmes de :

- Pellicules (grasses ou sèches) - De démangeaisons sévères allant jusqu'à l’eczéma ou le psoriasis - Des excès de sébum avec les racines regraissant incroyablement vite (à tel point que la personne doit se laver les cheveux tous les jours) - Des plaques sèches sur la peau appelé « dartres » - Des démangeaisons sur tout le corps après la douche



Les silicones : Dimethicone ; Cetyl dimethicone copolyol ; Phenyl trimethicone ; Stearyl dimethicone Tous les suffixes : siloxane, -méthicone ou -methiconol Ces substances entièrement synthétiques, dérivées du silicium et contenant des atomes d'oxygène, sont employées dans une multitude de produits. Le Dimethicone est l'une des matières premières les plus utilisées pour les crèmes de jour/nuit, sérum, et quasiment tous les fonds de teint (et oui!); ainsi que pour les soins capillaires : shampoings, après shampoings, masques etc.. Les dangers des silicones : Déjà, d’où viennent-ils? Eh bien du pétrole ! Oui, les silicones sont des sous produits de la pétrochimie, niveau ingrédient cosmétique, on a connu mieux, vous ne trouvez pas? L’inconvénient, c’est que ces silicones ont un effet occlusif, c’est-à-dire qu'ils ont tendance à étouffer la peau et le cuir chevelu. Pour faire simple, le but du silicone est de protéger le tissu cutané des sulfates (irritants). Les silicones ressemblent à de l’huile, et vont donc éviter que les sulfates vous dégomment la peau, en créant une petite “couche protectrice” sur celle-ci et les cheveux afin de donner l'illusion qu'ils sont nourris. Mais comme les silicones sont des produits inertes, ils n’apportent rien : c’est comme une couche de plastique. Le second problème est l’accumulation de cette couche. Les silicones ne sont pas hydrosolubles (ils ne se dissolvent pas dans l'eau) cette couche siliconée est plus ou moins résistante au lavage.. Au niveau de la peau, ces couches de « plastique » se superposent, l'étouffe, elle devient terne, le sébum s'accumule, la peau devient grasse, les pores se bouchent, les points noirs apparaissent et les boutons aussi !

Au niveau des cheveux, cette couche siliconée s'accumule à la fois sur le cuir chevelu, l’étouffant, entraînant à long terme des problématiques diverses: pelliculaire, cheveux gras, chute de cheveux.. Les silicones se déposent également sur les cheveux leur donnant l'illusion d'être gainés, protégés. En réalité, ils sont surtout asphyxiés par cette couche de plastique qui s'accumule à chaque lavage (avec un shampoing contenant des silicones). Ces couches successives alourdissent le cheveu, qui manque de volume, devient cassant et regraisse plus vite.

Mais les dégâts ne s’arrêtent pas à votre peau.. les silicones coulent dans la tuyauterie de votre douche pour terminer leur course… Dans la nature, oui, les silicones mettent environ 500 ans à se dégrader, je vous laisse imaginer les dégâts.






Comment les éviter ?

La première chose à faire, est de lire l'étiquette des composants avant d'acheter un produit, si la liste des ingrédients contient : Dimethicone ; Cetyl dimethicone copolyol ; Phenyl trimethicone ; Stearyl dimethicone Tous les suffixes : siloxane, -méthicone ou -methiconol Ou alors des : Sodium Laureth Sulfate ; Sodium Lauryl Sulfate ; Laurylsulfate de Sodium C'est simple, ne l'achetez pas =)


Rassurez-vous, la plupart des produits certifiés Cosmebio ne contiennent ni sulfates, ni silicones ! Orientez-vous vers ce genre de produits. L'idéal est encore de confectionner soi-même ses propres cosmétiques, vous avez d'ailleurs, sur ce blog, des recettes ultra simples pour réaliser vos crèmes de jour, soins capillaires etc.. Prenez soin de vous. Amandine, Naturopathe, thérapeute JMV et praticienne en aromathérapie. Source1 pubmed:https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17576237 Source 2 observatoire des cosmétiques: https://cosmeticobs.com/fr/articles/lingredient-du-mois-10/les-silicones-84/ https://toxnet.nlm.nih.gov/cgi-bin/sis/search/a?dbs+hsdb:@term+@DOCNO+1315

© 2023 par Amandine Beroudiaux - Mentions Légales